Compte-rendu du Stage d'Aïkido animé par Gaston Nicolessi le Dimanche 15 Octobre 2017 à Saint-Denis

Ajouté le 02/11/2017 17:34:52 par anonyme et modifié le 02/11/2017 17:37:18

Commentaire

 

 

 

Retour sur le premier stage départemental de la saison 2017-2018 qui a eu lieu le 15 octobre 2017 au Gymnase de l’Avant-Garde de Saint-Denis, sous la direction de Gaston NICOLESSI, 5ème dan et membre du Collège Technique National.

 

Avec une belle mobilisation de la part de la soixantaine de participants présents au stage, Gaston NICOLESSI a développé son intervention sur la thématique de « Irimi ». Ce principe fondamental de la pratique qui relève à la fois du registre technique et mental a été décliné sur l’attaque « Shomen », développée à mains nues (2h) et au bokken (1h).

 

Gaston nous a donné à vivre pendant 3 heures cette notion critique d’engagement total dans l’action. Il a notamment permis aux participants d’expérimenter le lien entre irimi et mobilité des appuis, relâchement et unité du corps, à partir de différentes situations de travail (tachiwaza, hanmihandachiwaza et bukiwaza) caractérisées par des distances et des rapports de force différents.

 

Le stage s’est déroulé dans une excellente ambiance de travail, alliant rigueur et bienveillance, marqué par la présence de jeunes pratiquants de niveau kyu et dan qui ont su profiter de cette belle matinée pour se frotter à des pratiquants plus chevronnés.

 

Le président du CODEP 93, Arthur Frattini, et son équipe ont d’ailleurs profité de ce 1er stage départemental pour féliciter les jeunes promus du club de l’AVGSD aux grades 1er et 2ème Dan et les encourager à poursuivre leurs efforts, sous la direction de Karl Elhar (5ème dan) leur professeur et hôte de ces lieux.

 

***************************

 

Ci-dessous les impressions et commentaires de Gaston NICOLESSI sur le déroulement de ce stage :

 

« J'ai personnellement apprécié l’atmosphère studieuse et la qualité d'attention du groupe lors de ce stage départemental. Malgré le relatif encombrement sur le tatami dû au nombre important de participants relativement à la surface disponible, chaque stagiaire s'est efforcé de reproduire les schémas techniques proposés, avec intérêt, curiosité et bonne humeur. J’espère surtout que chaque participant, professeur ou simple élève, a pu retirer un bénéfice concret de sa présence à ce stage et qu'il ou elle pourra réinvestir cette illustration du principe de « Irimi » dans sa pratique et/ou son enseignement quotidien. Pour ma part, il s'agissait là de mon premier stage dans ce département et j'en ai personnellement retiré beaucoup de joie et de satisfaction. »      

Article source

Photos