Lise Lakatos :  Présentation

Fédération :
Aïkido Contres
Grade(s) :
Fondatrice d'Aïkido Chémery (Loir-et-Cher). Professeur d'Aïkido Contres (Loir-et-Cher). Elève d'Alain Peyrache.
Parcours :
Lise Lakatos a débuté l'Aïkido en 1995 à Angers (49 - Maine-et-Loire). Après 1 année de découverte, elle décide de rejoindre le dojo de Contres (41 - Loir-et-Cher) et de suivre les cours de feu Christian Fontaine duquel elle sera l'élève jusqu'en 2008. Entre temps et avec le soutien de ce dernier, elle ouvrira son 1er dojo en 2001 à Chémery à quelques kilomètres de là. Devant faire face aux événements et au décès de son maître en 2008, elle reprendra également le dojo de Contres afin de perpétuer le travail accompli par celui-ci. Par la force des choses, mais aussi par choix, elle deviendra l'élève du professeur de son professeur, Alain Peyrache, qu'elle suit depuis lors.
Lise propose un aïkido tout en souplesse, finesse et légéreté sans pour autant céder à l'inefficacité. Elle ne déroge pas aux principes élémentaires du combat en général et à ceux mis en évidence par Ô Senseï en particulier. Lise promeut un aïkido ouvert à tous et à pratiquer ensemble sans distinction de sexe, d'âge (à partir de 16 ans) ou de faculté. Comme elle aime à le répéter:
"L'Aïkido voulu par Ô Senseï est comme la vie. Il ne peut s'épanouir que dans un contexte d'acceptation et d'adaptation à nos différences de potentiel. Vouloir en faire une institution académique visant à en extraire le meilleur des aïkidokas et l'uniformiser par l'introduction de réglements fédéraux, de commission d'examen ou de cours par niveau ou expérience est un non-sens et à l'exact opposé de la pensée, des paroles et des actes de Morihei Ueshiba. Cela ferme un grand nombre de portes à la créativité de nos pratiquants qui, inconsciemment, en font juste un sport de combat. Or, la voie de l'Aïkido est toute autre et bien plus riche. Isoler une mare d'eau pure de tout apport ou influence extérieur et cela n'en fera jamais qu'une mare d'eau stagnante et sans vie. Laisser lui la possibilité de suivre des pentes, des chutes, des vallées et des plaines, de subir l'influence des sols sur lesquels elle creusera son lit, de l'air qu'elle respirera et de tous les apports extérieurs du monde minéral, végétal et animal (du plus petit atome de matière à notre planète, de la plus petite bactérie à l'être vivant le plus évolué, etc) et vous en ferez la plus vivante des rivières à nulle autre pareille."